Bananacoin : interview du co-fondateur

  • Journalducoin -

    Il y a quelque temps, nous vous parlions d’une ICO pour le moins inattendue : Bananacoin. Le projet continue sa route, mais nous avons récemment eu la chance d’échanger brièvement avec Alexander Bychkov, le cofondateur du projet. Retrouvez ci-dessous l’interview issue de cet échange Ceci est un article sponsorisé entrant dans le cadre de la campagne de bounties du projet.

    Bananaquoi ?

    Nous vous avions présenté le projet il y a un peu plus d’un mois, Bananacoin propose le premier token au monde soutenu par … des bananes ! Derrière cette affirmation qui paraît absurde, se cache pourtant un business modèle bien pensé, ainsi qu’une entreprise à la vision et à l’éthique intéressante. Le marché de la banane est en plein boom en Chine. La demande a d’ailleurs dépassé l’offre, alors que près d’une vingtaine de plantations chinoises ont été suspendues dû à des violations des réglementations sur les engrais chimiques. C’est ainsi que les équipes de Bananacoin ont vu une place à prendre. Basé au Laos, Bananacoin se concentre sur la production de Lady Fingers (la variété de bananes la plus demandée), tout cela en utilisant une agriculture écologique et organique. Afin d’étendre leur entreprise, et de porter ce projet plus loin, un appel aux investisseurs a été lancé sous forme d’une ICO, ou plus précisément d’un TGE (Token Generation Event). Leur token, le Bananacoin, repose sur la blockchain Ethereum. Il s’agit d’un token utilitaire dont l’intérêt principal est d’attirer des investisseurs pour financer la création d’un projet durable. Si vous voulez plus d’informations sur leur token, leur business modèle et autre, passez donc sur cet article, avant de vous lancer dans la lecture de notre interview du cofondateur : Alexander Bychkov !

    Bananacoin Interview : Alexander Bychkov

    JDC : commençons par les présentations. Qui êtes vous ? Qu’est-ce que Bananacoin ?Bananacoin Interview Alexander Bychkov

    Alexander : Bonjour ! Je m’appelle Alexander, je suis le co-fondateur du projet Bananacoin. J’ai 36 ans, et j’habite à Vientian, la capitale du Laos. Dans la vie , je fais pousser les meilleures bananes au monde pour les revendre en Chine. L’entreprise se porte très bien, alors il est temps de s’étendre. Mais puisque les banques ne soutiennent pas vraiment l’agriculture dans les pays du Sud, nous avons lancé un appel aux investisseurs privés. C’est comme ça que l’idée d’utiliser une blockchain est née. On a entendu parler de financement participatif grâce aux tokens, et on s’est lancé dans les recherches. À l’heure actuelle, le TGE est lancé. Nous avons mis plus d’un an à atteindre le soft cap sur notre projet, partis de rien pour arriver sous les feux de la rampe. On a une grande équipe, des gens très professionnels qui viennent du monde entier. Russie, Laos, Autriche, Thaïlande, Chine… De partout !. À ce jour, on a environ 50 personnes qui travaillent sur le projet Bananacoin. En plus d’être un projet éco-responsable, Bananacoin peut se targuer de ne pas utiliser de produits chimiques, et de rester 100% organique ! Nous sommes également un projet socialement responsable, puisque très soucieux des conditions de vie et de travail de nos fermiers.

    Selon vous, quels sont les facteurs clés qui promettent la réussite à Bananacoin au sein d’un marché des tokens à ce point saturé ?

    Notre produit est un actif réel, quelque chose de palpable, de comestible même ! C’est un point essentiel qui nous différencie de la plupart des autres projets.

    Quels sont les principaux défis auxquels Bananacoin devra faire face ?

    L’essentiel est de tenir nos promesses, et d’être un projet réussi. Les plus gros défis se trouvent dans l’avenir, et vont avec notre volonté de créer un écosystème prêtant main forte aux projets d’agriculture organique à travers le monde.

    Donc, avec 1 BCO, j’ai le droit à 1 kg de bananes. Est-ce aussi littéral ? Comment gérez vous l’envoi ?

    Les détenteurs d’1 BCO ont droit à 1 kg de bananes Lady Finger venues de notre plantation. Pour mettre la main dessus, vous devrez gérer la livraison vous-même depuis notre ferme. C’est une solution avantageuse pour nos revendeurs en Chine, qui peuvent ainsi se procurer nos bananes trois jours après que les cargaisons ne quittent nos entrepôts. C’est donc une livraison externe à la plantation. Si vous n’avez pas besoin de bananes, vous pouvez toujours recevoir une compensation équivalente au prix d’exportation d’1kg de bananes.

    Et j’ai vraiment le droit de visiter votre ferme ?

    Oui, tout le monde est le bienvenu ! Nous sommes heureux de rencontrer tous les détenteurs de nos tokens.

    On sait que la situation des cryptos en Chine est toujours instable. Est-ce que cette situation peut impacter sur l’avenir de Bananacoin ?

    En Chine, notre marché n’est pas lié aux cryptomonnaies. On vend nos bananes contre des monnaies fiduciaires. Selon moi, l’impact de cette situation ne pourrait être que positif, puisque les gens se dirigeront vers des tokens plus stables.

    D’un point de vue purement personnel : qu’est-ce qui vous motive/inspire le plus par rapport à Bananacoin ?

    L’avenir. Je veux créer cet écosystème pour aider des projets tout autour du monde. Quand je pense à ça, je me sent capable de travailler 24/7.

    Pensez vous que BananaCoin puisse devenir un acteur majeur dans la communauté crypto ? Est-ce que cela servirait à quelque chose ?

    Banancoin est un token local, alors disons que c’est le début de quelque chose de plus grand. Le token ne deviendra jamais aussi gros que bitcoin, puisqu’il est lié au prix des bananes qui est lui-même limité. On est quand même déjà plutôt connus dans la communauté crypto, je suis sûr qu’on rencontrera un grand succès.

    Merci pour cette interview ! Quelque chose à ajouter ?

    Bienvenue dans la famille ! Vous voulez en savoir plus ? Rejoignez-nous sur le Telegram officiel de Banacoin ! Si vous aussi désirez rejoindre la famille Bananacoin, n’hésitez pas à utiliser notre lien affilié ! Et si jamais vous vous rendez à la ferme… Envoyez-nous des photos, qu’on vous jalouse un peu  ! Attention : Nous promouvons cette ICO car nous trouvons le projet intéressant. Cependant, vous devez faire vos propres recherches avant d’investir et assumer l’entière responsabilité de vos décisions. Les scams sont nombreux et nous vous conseillons fortement de mener une enquête sur l’équipe et la faisabilité du projet. Cet article est une présentation et ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.

    https://journalducoin.com/altcoins/bananacoin-interview-co-fondateur/

  • -

    Une crypto sortie des bananes ! 😮 🙂

    text alternatif