[Presse] Les Echos / L’avenir des cryptodevises selon Joseph Lubin, cofondateur d’Ethereum


  • Modérateur

    Les Echos - Édition du jeudi 15 février 2018

    « Il y aura encore beaucoup d’exubérance des cryptodevises », un article de Nessim Aït-Kacimi

    Joseph Lubin, un des fondateurs d’Ethereum, évoque l’avenir des cryptodevises. A cinquante-trois ans, cet entrepreneur canadien regarde avec une certaine distance les soubresauts des monnaies virtuelles.

    Extrait Joseph Lubin, un des cofondateurs d’Ethereum avec Vitalik Buterin, était de passage à Paris lors du Fintech Forum et d’une conférence privée organisée par le cabinet Bredin Prat intitulée « Blockchain et marchés financiers : à quoi s’attendre en 2018 » (…) A cinquante-trois ans, cet entrepreneur canadien regarde avec une certaine distance les soubresauts des devises crypto et des jetons. « Les marchés financiers évoluent selon des cycles d’emballement et de panique. Et les devises crypto ne font pas exception à cette règle. Quand vous connaissez une telle hausse en un laps de temps aussi court, il est normal de connaître une correction, ce qui est sain. Je n’ai donc pas d’inquiétudes sur son impact. (…) Cette année, les devises crypto- graphiques et les jetons ont connu de très fortes amplitudes. (…) En Asie, les régulateurs ont mis un frein temporaire aux émissions de ICO et cette pause est une bonne chose dans des situations spécifiques où le marché perd tout contrôle. (…) Je m’attends à moins d’arnaques dans le domaine des ICO, mais avec probablement encore beaucoup d’exubérance. » (…) « je ne vois pour l’instant aucun impact du “quantum computing” [NDLR : calculateur quantique au potentiel révolutionnaire] sur notre secteur, car ce ne sera pas viable avant dix ou quinze ans. C’est une course de vitesse et on saura bien assez vite quand cette technologie sera prête ». Les monnaies « quantum » ne sont pas encore prêtes à faire de l’ombre aux devises cryptographiques. Les applications possibles de la blockchain (…) intéressent des secteurs variés, pas seulement la finance et la banque. « Notre société a développé des projets dans les matières premières pour le compte du groupe BHP Billiton, mais aussi dans le domaine des chaînes d’approvisionnement, énergies vertes, pharmacie et même dans l’industrie cinématographique. » Les banques centrales regardent aussi de près les développements autour de la blockchain.(…) « Paris est une place stimulante pour les entrepreneurs de la technologie », estime-t-il, et sa filiale française, qui compte une vingtaine de collaborateurs, devrait continuer de grossir.

    0_1518672128765_ECHOS2.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.