L’UNICEF collecte des fonds en ethers pour les enfants syriens



  • Quand beaucoup mettent en avant l’utilisation frauduleuse des cryptomonnaies, l’UNICEF réalise un pari audacieux avec le projet « Game Chaingers », une collecte de fonds d’un nouveau genre. En effet, l’UNICEF demande aux gamers du monde entier de mettre leur ordinateur, et plus particulièrement leurs cartes graphiques  à contribution dans le but de miner de l’Ethereum. Un projet qui vient contre-balancer toutes ces déclarations calomnieuses sur l’aspect illicite des cryptomonnaies !

    UNICEF lance le projet « Game Chaingers »

    Alors que de nombreux botnets infectent des ordinateurs dans le but de miner des cryptomonnaies à l’insu de leurs utilisateurs, l’UNICEF a eu une idée révolutionnaire ! Mettre à contribution les GPU de nombreux gamers dans le monde, et plus particulièrement tout possesseur d’ordinateurs puissants, dans le but de miner de l’ether temporairement afin de venir en aide aux enfants syriens. Le projet prendra fin le 31 mars !

    #GameChaingers : L’UNICEF mobilise les gamers pour les enfants syriens au moyen d’une #cryptomonnaie https://t.co/wcqH9KLvEZ pic.twitter.com/CwmaeoUPmU

    — le geek c’est chic (@legeekcestchic) February 2, 2018

    Le processus est simple ! Il suffit de visiter le site web du projet et de cliquer sur le bouton « Exploitation minière ». Vous enterez quelques détails sur le système de votre ordinateur, le site se chargera de configurer le logiciel minier Claymore que vous téléchargerez et utiliserez. L’ethereum extrait sera envoyé directement au portefeuille de l’UNICEF. L’organisation humanitaire précise que cette opération ne nécessitera pas une quantité immense d’énergie pour atteindre son but et rassure les climato-sceptiques en déclarant que miner de l’Ethereum n’est pas comparable au minage de bitcoin en terme de consommation énergétique.

    UNICEF estime que l’utilisation croissante de la cryptomonnaie peut contribuer à la bonne cause. L’organisation humanitaire est convaincue que ce projet permettra d’élargir considérablement le spectre des donateurs, ce qui est vital, car actuellement, la moyenne d’âge des donateurs est de 50 ans. Bien que les fans d’E-sport et autres joueurs puissent manquer de fonds, ils peuvent contribuer à une cause digne en n’ayant rien d’autre à faire que de mettre leur machine à contribution, cela permet de réaliser un don sans se ruiner ! Pour ceux qui, à l’inverse souhaiteraient contribuer en cryptomonnaie sans avoir de super PC, UNICEF a tout prévu et accepte également les dons en Ethereum directement sur sa plateforme.

    UNICEF souhaite aller plus loin avec les cryptomonnaies

    UNICEF ne compte pas en rester là avec les cryptomonnaies. Le co-fondateur de l’UNICEF, Chris Fabian affirme que le groupe veut utiliser la technologie blockchain pour lutter contre la pauvreté et la famine infantile dans le monde.

    Il déclarait en octobre 2017

    « Nous aimerions être en mesure de créer notre propre token pour comprendre le fonctionnement, aider les autres à créer les leurs en prenant part à ce développement, tout en ayant un fonds d’investissement dédié. »

    Il rajoute que

    « ces points feront partie intégrante de notre roadmap dans un futur proche ».

    Bien que le projet Game Chaingers n’ait jusqu’à présent soulevé que 1282,55 € de la part de 498 contributeurs, cette forme de collecte de fonds, et plus particulièrement l’utilisation des cryptomonnaies dans un but de collecter des fonds est en pleine expansion. Espérons que cela permette aux cryptomonnaies de regagner en popularité !

    Sources : <a>news.bitcoin</a> ; bitcoinist ; twitter || image from Shutterstock.com

    L’article L’UNICEF collecte des fonds en ethers pour les enfants syriens est apparu en premier sur JournalduCoin.com.

    https://journalducoin.com/altcoins/lunicef-collecte-fonds-ethers-enfants-syriens/



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.