La BRI appelle à une intervention politique pour mettre fin aux cryptomonnaies



  • Voilà une nouvelle assez mauvaise. Le directeur de la Banque des Règlements Internationaux surnommée “la banque des banques centrales” a réalisé une conférence sur l’argent à Francfort, un véritable appel à une intervention politique des États à mettre fin aux cryptomonnaies.

    La conférence sur l’argent de “la banque des banques centrales”

    La Banque des Règlements Internationaux est une des plus anciennes organisations financières internationales. Située en Suisse, elle se définit elle même dans son rapport annuel comme étant la “banque des banques centrales”, rien d’étonnant quand on sait que les actionnaires de cette SA – société anonyme – ne sont autres que les banques centrales. C’est Augustín Carstens, son directeur général qui a donné à Francfort la conférence intitulée “L’argent à l’ère numérique: quel rôle pour les banques centrales”. En 2011, il était au coude à coude avec Christine Lagarde pour prendre la tête du FMI.

    <figure id=“attachment_125237” style=“max-width: 647px” class=“wp-caption aligncenter”>Une représentation shématique 2.0 de l'argent

    <figcaption class=“wp-caption-text”>Une représentation shématique 2.0 de l’argent</figcaption>

    </figure>

    L’essentiel de la conférence portait sur le concept d’intermédiaire d’échange qu’est l’argent. Agustín Carstens a expliqué que s’il ne devait rester qu’un attribut aux monnaies, ce serait la confiance qui leur est accordée, et que seules les institutions étaient promptes à garantir cette confiance. Il a comparé les cryptomonnaies à des monnaies privées en soutenant que les banques centrales étaient les seules “gardiennes de la confiance du public”.

    Agustín Carstens : “Il y a de solides arguments en faveur d’une intervention politique”

    Nous aurions pu en rester à un raisonnement “en négatif” soulignant l’importance des banques centrales pour une économie stable, mais dans un environnement pareil, il fallait bien être vindicatif à l’égard des cryptomonnaies. Agustín Carstens ne s’est pas privé, et a affirmé sans ambages que :

    • La volatilité des cryptomonnaies en font “des manières insensées de stocker de la valeur”
    • Bitcoin est une bulle spéculative, une pyramide de Ponzi, et “un désastre environnemental”
    • Les protocoles blockchains “sont très coûteux à faire fonctionner, plus lents et beaucoup moins efficaces que les systèmes conventionnels de paiement et de règlement”

    Carstens a appelé les banques centrales à agir “pour protéger les systèmes de paiement” tant que cette économie est encore petite, car elle pourrait devenir “une menace pour la stabilité financière” mais également pour “protéger les consommateurs et les investisseurs”.

    Il a conclu sa présentation en affirmant que la seule utilité qu’il voyait dans les cryptomonnaies était leurs utilisations à des fins illicites, et a de nouveau appelé les institutions à intervenir :

    “Il y a de solides arguments en faveur d’une intervention politique”

    Sources : BIS.org || image from Shutterstock.com

    L’article La BRI appelle à une intervention politique pour mettre fin aux cryptomonnaies est apparu en premier sur JournalduCoin.com.

    https://journalducoin.com/bitcoin/bri-apellent-a-intervention-politique-mettre-fin-aux-cryptomonnaies/



  • dire qu’ils ont mis 18 ans à supprimer le billet de 500€ qui n’avait qu’une “seule utilité…leurs utilisations à des fins illicites”

    de qui se moque-t-on?


  • Bitcoiner

    Je suis bien d’accord @yttanhaj, sérieusement ces individus ne se rendent pas compte que la révolution est en marche. Avec ou sans eux, l’avenir c’est les crypto



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.