[Presse] Datanews / La chaîne de blocs au secours de la stabilité financière


  • Modérateur

    Datanew - n°1 - Édition du 1er février 2018

    Datanew est un mensuel belge d’informations sur les technologies de l’information et de communication.

    La chaîne de blocs au secours de la stabilité financière

    La chaîne de blocs est l’une des technologies qui semble pouvoir être utilisée pratiquement partout et pour tout. Et notamment pour traiter des conventions avec tous vos contacts, mais est-ce bien utile? En revanche, un projet paraît d’ores et déjà intéressant: gérer les marchés financiers. Par Els Bellens

    Extrait (…) En 2008, l’année de la crise bancaire. Un manque de surveillance, des risques inconsidérés et une vraie malchance ont amené de nombreuses banques dans de grandes difficultés. (…) La FISMA [la direction générale de la stabilité financière, NDLR] a ainsi lancé un projet de recherche autour d’un produit financier spécifique : les dérivés et swaps, les accords entre banques. (…) C’est ici, (…), que la chaîne de blocs peut intervenir. «Si cette information n’est pas disponible à un seul endroit, il suffit de créer un double sur une chaîne de blocs. Etablissez une règle qui oblige les traders à documenter leurs accords en utilisant un vocabulaire identique pour tous. Et qui est accessible à tout qui gère un nœud dans la chaîne de blocs. (…) Pour ceux qui connaissent un peu les chaînes de blocs comme celle de bitcoin et les puissances de traitement gigantesques qu’elles absorbent, cette approche se révèle extrêmement allégée. « Il s’agit en l’occurrence d’un reporting » (…) En effet, il n’y a pas besoin, comme pour une monnaie, de double dépense, de transactions qui doivent être doublement vérifiées,ce qui exige donc moins de puissance de traitement. Les blocs sont certes reliés entre eux par un hash, mais cela ne nécessite au final que peu de capacité de traitement. « Pour garantir l’intégrité, nous utilisons d’ailleurs de simples contrats Ethereum (…). Pour ce projet, nous avons d’ailleurs utilisé le code d’Ethereum pour construire une version privée d’une chaîne de blocs Ethereum et les incorporer dans nos propres contrats. »
    Quant à savoir comment les choses se dérouleront en pratique, le projet n’est pas encore à ce point évolué. « Il s’agit évidemment d’une démo, (…). Si l’on devait en arriver à une variante de production, il faudrait obliger chacun à faire une double dépense pour permettre au régulateur de visionner la chaîne.» Avant d’y arriver, la législation doit certes être adaptée. Et il s’agit là d’une question de volonté politique… (L’article)

    0_1517635078548_qq.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.