[Presse] Les Echos / La guerre aux ICO est déclarée


  • Modérateur

    Les Echos - Édition du vendredi 2 février 2018

    La guerre aux ICO est déclarée, DE L. Boi

    Facebook a banni la publicité liée aux cryptomonnaies. L’Inde veut interdire les monnaies virtuelles.

    Extrait La décision de Facebook intervient juste après le scandale de l’Arisebank. Cette entreprise texane s’est fait épingler par le régulateur américain, la SEC, après avoir levé 600 millions de dollars, via une ICO, en deux mois. Cette opération était une fraude pure et simple. Cette affaire n’est pas la seule à nuire à l’image des ICO. Selon une étude d’EY, plus de 10 % des fonds levés ont été purement et simplement volatilisés. « On ne sait pas exactement s’ils ont été perdus ou volés », indique le rapport. (…)
    Aux Etats-Unis, la SEC, le régula- teur, commence à voir rouge et s’emploie à calmer l’exubérance des ICO.(…) Ailleurs, la méfiance à l’égard de ces levées de fonds n’est pas rare. Ce jeudi, en Inde, le ministre des Finances a ruiné tout espoir pour les ICO. Il a indiqué qu’il mettrait tout en œuvre pour que le bitcoin et les autres cryptomonnaies ne puissent être utilisés. En Chine et en Corée du Sud, les ICO ont déjà été interdites.
    En France, le régulateur, l’Autorité des marchés financiers, a lancé une consultation publique qui s’est achevée fin décembre. Il devrait se positionner d’ici à la fin du premier trimestre. En novembre dernier, l’Esma avait alerté les marchés que les ICO étaient des « produits extrêmement risqués et hautement spéculatifs »

    0_1517548828392_A.jpg

    © Tous droits réservés

  • Admin

    l’inde n’interdit pas du tout les cryptos … 🤦♂



  • Oui, les ICO permettent un peu tout et n’importe quoi, il est temps de réguler un peu ça ^^



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.