[Presse] 01net / Le bitcoin va-t-il remplacer l'Euro ?


  • Modérateur

    01net - n° 880 - Semaine du 31 janvier au 13 février 2018 - 3,90€

    Rubrique “La question qui fâche”

    Le bitcoin va-t-il remplacer l’Euro ?

    Propos sélectionnés par Amine Meslem

    Kenneth Rogoff, Professeur d’économie et de politique publique à l’université de Harvard.
    “C’est de la folie de croire que le bitcoin pourra un jour supplanter une monnaie émise par une banque centrale. C’est une chose, pour les gouvernements, de tolérer de petites transactions avec des monnaies virtuelles, mais c’en est une tout autre d’autoriser des paiements anonymes à grande échelle; cela rendrait extrêmement difficile la collecte des taxes ou la lutte contre les activités criminelles. […] Finalement, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher les banques centrales de créer leurs propres devises numériques puis d’utiliser la réglementation pour faire pencher la balance de leur côté. La longue histoire de la monnaie nous montre que, quand le secteur privé lance une innovation, l’État finit par se l’approprier en légiférant.”

    Christine Lagarde Directrice générale du FMI
    "À l’heure actuelle, les monnaies virtuelles, comme le bitcoin, ne représentent pas encore de menace pour l’ordre existant des monnaies fiduciaires et des banques centrales. Pourquoi ? Parce qu’elles sont trop volatiles, trop risquées, trop énergivores et que leurs technologies sous-jacentes ne sont pas suffisamment évolutives. Beaucoup d’entre elles sont trop opaques pour les régulateurs et certaines ont été piratées. Mais beau-coup de ces défauts ne sont que des défis technologiques qui pourraient être surmontés avec le temps."

    Jacques Favier Historien et cofondateur de l’association Le Cercle du coin.
    “L’avenir du bitcoin n’est pas dans le commerce de rue, il est sur Internet. Sa grande force est que c’est un objet numérique non reproductible. Chaque bitcoin est unique. Quand vous en avez un, il ne peut pas appartenir à quelqu’un d’autre. La technique qui permet cela peut être appliquée à des bons de réduction, des points de fidélité, des contrats d’assurance, etc. Toutes ces choses ne s’échangeront probablement pas autrement que dans une monnaie fonctionnant de la même façon; c’est-à-dire avec un protocole décentralisé. Le bitcoin pourrait devenir la monnaie étalon de l’économie du cyberespace.”

    Alexis Collomb, Directeur du département économie, finance, assurance, banque au Cnam
    "Le bitcoin n’a pas vocation à remplacer les monnaies légales. Par contre, grâce notamment à la sécurité qu’il apporte, il peut offrir tout un ensemble d’applications passionnantes comme les paiements internationaux. On compte aujourd’hui environ 10 millions d’utilisateurs de par le monde et 300 000 transactions quotidiennes, Il y a beaucoup de gens qui envoient des bitcoins à leur famille à l’étranger, Pour l’avoir moi-même testé, utilisé et comparé avec des opérations bancaires, cela fonctionne très bien. En à peine une heure, votre virement est effectué, au lieu de délais allant jusqu’à plusieurs jours pour une banque traditionnelle, Et les frais de transaction peuvent être Inférieurs de plus d’un facteur dix."

    0_1517377264554_A.jpg

    © Tous droits réservés


  • Non, les 2 peuvent cohabiter.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.