On a pas fini de faire des réunions! Mais on parle déjà du problème de la dette, comment passé d’un système basé sur les crédits à un système basé sur des débits! On se projette donc, on s’implique dans le nouveau système. C’est bon signe! Va-t’on, en France, faire de la bureaucratie ou adopter une posture plus libéraliste comme on peut voir ailleurs. Nous parlons bien d’une révolution et la France ne doit pas souffrir de ses habitudes protectrices et prendre 10 ans de retards comme cela lui arrive souvent sur des phénomènes technologiques.