[Presse] Trends-Tendances / Crypto-monnaies, l'avis d'Andrew Bosomworth, expert banquier dans le monde des investissements européens


  • Modérateur

    Trends-Tendances - n°4 - semaine du 25 au 31 janvier 2018
    (Trends-Tendances est un magazine économique et financier publié en Belgique francophone)

    Interview d’Andrew Bosomworth (pimco)

    Le Néo-Zélandais Andrew Bosomworth fait autorité dans le monde des investissements européens. Avec son équipe, il gère pour quelque 280 milliards d’euros d’actifs confiés par Allianz, sa maison mère, et une clientèle constituée de fonds de pension, entre autres. Par Gerben Van Der Marel

    (Les avis exprimés dans cet article sont ceux de leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celui des membres du forum.)

    Extraits
    (…) Où voyez-vous se former des bulles, et quand pensez-vous qu’elles éclateront ?
    «Dans le monde des crypto-monnaies. Mais le risque n’étant pas systémique, comme lors de la chute de Lehman Brothers, en 2007, approfondir la comparaison ne serait pas pertinent. La somme totale des crypto-devises reste pour l’instant négligeable par rapport aux autres classes d’actifs.»
    Leur avènement est pourtant l’un des phénomènes à retenir de 2017.
    C’est exact. Il n’est pas impossible que cette technologie remplace les billets et les pièces à terme. Elle aurait énormément de pouvoir dans un monde où l’argent physique n’aurait plus cours. A l’heure actuelle, les banques centrales ont le monopole de l’attribution de la valeur; les crypto-monnaies sont, du moins pour l’instant, des phénomènes non régulés nés dans le giron du secteur privé. Mais elles incarnent une technologie bel et bien susceptible de fournir des avantages à la société. »
    Cette initiative privée pourrait-elle sonner le glas du système public ?
    Le système public est apte à réguler les monnaies virtuelles et à en nationaliser la technologie. Si elles le voulaient, les banques centrales pourraient en faire la seule méthode de paiement légale.
    Tout cela n’incite toutefois pas Pimco à investir dans le bitcoin…
    Ce n’est effectivement pas à l’ordre du jour. Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier les qualités de cette technologie. Rappelez-vous l’éclatement de la bulle internet : Amazon y a bien survécu. Ce groupe s’est avéré disposer d’un business model exceptionnellement bon, générateur d’énormément de valeur.
    Le bitcoin pourrait donc être l’Amazon de la fin des années 2010 ?
    La technologie pourrait finir par jouer un rôle plus important. D’après moi, la Chine est, sur le plan des paiements numériques, beaucoup plus avancée que la plupart des autres pays. (L’interview)

    0_1516827083443_TRENDS.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.