[Presse] Les Echos / La plate-forme Coinbase fait fureur aux Etats-Unis


  • Modérateur

    Les Echos - Supplément spécial - Édition du vendredi 19 janvier 2018

    La plate-forme Coinbase fait fureur aux Etats-Unis

    La licorne californienne a du mal à faire face à la ruée vers le bitcoin. Par Anaïs Moutot

    Extrait Le bitcoin est une monnaie virtuelle, mais l’enthousiasme qu’il suscite a des effets bien réels sur les 225 salariés de Coinbase, la première plate-forme d’achat et de vente de cryptomonnaies aux Etats-Unis. Dans les locaux de l’entreprise située au coeur du centre financier de San Francisco, les ingénieurs ont renommé les salles de conférences « war rooms » depuis le début du mois de décembre. C’est à ce moment-là que leur application a atteint des sommets dans l’App Store, devenant même l’application la plus téléchargée sur iPhone pendant une journée. (…)

    Cette forte croissance crée de nombreux défis pour l’entreprise, créée en 2012 par Brian Armstrong, un ingénieur d’Airbnb, et Fred Ehrsam, un trader de Goldman Sachs. « Plus de gens que jamais se tournent vers notre plate-forme et c’est un excellent signal pour le futur de la monnaie numérique. Mais, dans le même temps, cela crée une volatilité extrême et beaucoup de pression sur nos systèmes », a reconnu Brian Armstrong, le PDG, début décembre. Résultat : les clients voient leurs ordres d’achat et de vente retardés, et le site fonctionne parfois par intermittence.

    Le succès de Coinbase a également attiré l’attention des autorités, qui veulent obliger les détenteurs de bitcoins à déclarer leurs plus-values (…) Fin novembre, l’entreprise a dû se soumettre à une décision de justice lui ordonnant de communiquer à l’IRS l’identité des utilisateurs ayant réalisé des transactions supérieures à 20.000 dollars durant cette période.

    Des faiblesses internes ont également été révélées lors de l’ajout mi-décembre du bitcoin cash, une monnaie issue d’une bifurcation du protocole du bitcoin. Le cours de celle-ci s’est envolé avant l’annonce, laissant penser que des salariés avaient fait fuiter l’information et conduisant la direction à ouvrir une enquête sur de possibles délits d’initié.

    Malgré ces turbulences, l’entreprise résiste mieux que certains de ses concurrents. Elle a su éviter les attaques informatiques qui en ont coulé plusieurs, comme l’opérateur sud-coréen Youbit. Elle se diversifie en ajoutant d’autres monnaies - ethereum, litecoin, bitcoin cash - et muscle son offre à destination des investisseurs institutionnels. Elle prévoit ainsi de lancer un service à destination des fonds d’investissement pour sécuriser leurs avoirs en bitcoins supérieurs à 10 millions de dollars en janvier. (…)

    0_1516347866738_echos.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.