[Presse] Les Echos / Comment les Japonais et les Sud-Coréens ont mis le feu au marché


  • Modérateur

    Les Echos - Édition du Vendredi 12 & samedi 13 janvier 2018

    Comment les Japonais et les Sud-Coréens ont mis le feu au marché

    Arrivés tard sur le marché mondial des cryptomonnaies, les investisseurs de ces deux pays génèrent maintenant plus du tiers des échanges.

    Extrait : Le petit autocollant jaune barré d’un B majuscule blanc est devenu un sigle familier des habitants du centre de Tokyo. Ils peuvent désormais acheter leurs smartphones ou leurs jeux vidéo en bitcoins dans toutes les boutiques d’électronique de la chaîne Bic Camera. Des restaurants de sushis du quartier de Ginza proposent eux aussi de régler son addition en émettant un QR Code sur son portefeuille Bitcoin.com quand le concessionnaire automobile Idom, spécialisé dans les véhicules d’occasion, vient d’autoriser, fin décembre, les achats de luxueuses berlines étrangères en bitcoins jusqu’à un montant maximal de 100 millions de yens, soit 750.000 euros. (…) Les Japonais se sont rués en 2017 sur le bitcoin, puis sur l’ether, mais aussi le ripple et le NEM. (…) Les particuliers japonais et sud-coréens s’intéressent beaucoup aux autres devises qui sont, elles, portées par des leaders identifiables. Ne comprenant que rarement le fonctionnement décentralisé de la blockchain, les boursicoteurs ont, par exemple, été rassurés par les tournées à Séoul et à Tokyo de Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, et ils ont plébiscité sa devise. (…)

    0_1515737960667_echo3.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.