[presse] Les Echos, Le Figaro & Libération / L'Autorité des marchés financiers recadre Nabilla

  • Modérateur -

    Trois quotidiens français ont publié un papier sur la séquence people AMF/ Nabilla fortement relayé la veille, sur les réseaux sociaux.

    Les Echos, Le Figaro & Libération - Editions du jeudi 11 janvier 2018

    Les Echos
    Titre Bitcoin : l’avertissement du gendarme des marchés à Nabilla
    Extrait Incroyable, mais vrai ! La très austère Autorité des marchés financiers (AMF) a interpellé Nabilla sur Twitter pour la mettre en garde contre les risques d’investir dans le bitcoin. La starlette a diffusé sur Snapchat une vidéo destinée à ses fans dans laquelle elle vante les mérites de la cryptomonnaie et d’une plate-forme en ligne permettant d’en acheter et d’en vendre. C’est d’ailleurs cette dernière qui a extrait la vidéo pour la diffuser sur son site et sur YouTube. Dans son peignoir d’hôtel, Nabilla – dans son auréole de cœurs – explique à ses « chéris » qu’elle connaît « une des filles qui travaillent avec un trader qui sont à fond dans le bitcoin [sic] ». La cryptomonnaie est une sorte de « monnaie du futur » et elle trouve que c’est « assez bien », même si elle concède ne pas avoir compris tous les tenants et aboutissants. « Pas de placement miracle » L’argument massue arrive rapidement : « Même si vous n’y connaissez rien, ça permet de gagner de l’argent sans investir beaucoup. » Elle insiste en déclarant tout de go : « C’est comme un investissement, c’est de l’argent qu’on peut toujours récupérer. » Et la plate-forme dont elle fait la publicité, « c’est vraiment sûr, c’est vraiment cool, […] vous pouvez y aller les yeux fermés », assure-t-elle, avant de trancher : « C’est gratuit, il n’y a rien à perdre. » Un avis que l’AMF ne partage en aucun point. Le régulateur a répondu mardi par une série de tweets personnellement adressés à Nabilla. (…)

    Le Figaro
    Titre Sur Twitter, l’AMF met Nabilla en garde contre ses placements en bitcoins
    Extrait Les temps changent. Qui aurait pu imaginer que l’Autorité des marchés financiers (AMF) emploierait les réseaux sociaux pour demander aux « people » d’éviter de prodiguer des conseils de placements financiers?.. L’institution a décoché en moins de 140 caractères un trait inattendu contre Nabilla, prêtresse de la téléréalité, pour l’inviter sèchement à rester dans son carré « VIP ». Sans jouer dans la cour des grands en proposant des placements en bitcoins, sur un site Internet andorran apporteur d’affaires.
    Le ton est péremptoire (…)

    Libération
    Titre Mais pourquoi l’AMF a-t-elle averti Nabilla?
    Extrait Il existe donc une actualité qui mêle le nom de l’ex-vedette de télé-réalité Nabilla et le sigle de l’AMF, la très sérieuse Autorité des marchés financiers. Le gendarme boursier a en effet lancé un avertissement public à la jeune femme après qu’elle se fut livré à une publicité en faveur d’une plateforme de conseil pour des investissements en bitcoins sur son compte Snapchat. (…)

    0_1515648866851_NABILLA.jpg

    © Tous droits réservés