Les États-Unis veulent criminaliser la non-divulgation de la possession de cryptomonnaies