Russie : la Blockchain pour l’administration publique



  • Arkady Dvorkovich, le vice-premier ministre russe, a déclaré que la technologie Blockchain pouvait être « largement » développée dans l’administration publique du pays.

    C’est à Kyoto, lors d’un sommet international portant sur la science et la technologie, qu’il a déclaré :

    « Je n’ai pas l’ombre d’un doute quant à une large utilisation de la Blockchain dans l’administration publique, et ce à court terme. Mais toutes ces nouveautés nécessitent une base législative pour un bon développement. Ainsi, nous étudions l’expérience du Japon avec beaucoup d’intérêt. »

    Comme relevé par Dvorkovich, il est essentiel de définir un cadre législatif clair, et dans ce domaine, le Japon peut se targuer d’une belle avance. En effet, le pays a adopté plus tôt dans l’année une législation reconnaissant le Bitcoin comme une forme de monnaie légale. La semaine dernière, 11 plateformes d’échanges ont obtenu des licences d’exploitation.

    Dvorkovich a su rester tempéré, précisant que l’impact et les risques autour des monnaies digitales n’étaient pas encore totalement évalués.

    « le plus grand défi pour les gouvernements est d’élaborer une réglementation qui éviterait l’émergence d’une autre bulle budgétaire, et qui ouvrirait la voie à de nouvelles découvertes technologiques et scientifiques ».

    La Russie, un pôle majeur qui reste ambigu

    Les déclarations du vice-premier ministre s’inscrivent dans le cadre d’un effort russe pour implanter la Blockchain dans de nombreux services publics.

    On se souvient d’un discours prononcé en mars, par le Premier ministre Dmitri Medvedev, qui ordonnait à deux ministères et à une banque publique d’étudier les applications potentielles de la Blockchain. Une semaine plus tôt, il a déclaré que cette dernière pouvait « changer nos vies de façon décisive ». On peut également citer le ministre de la télécommunication, Nikolai Nikiforov, lui aussi fervent partisan de la mise en place d’une législation autour de la blockchain et des cryptomonnaies.

    Une loi sur les monnaies digitales serait donc en cours d’élaboration en Russie, bien qu’elle prenne probablement une tournure plus restrictive que la récente législation japonaise. Alexey Moiseev, le vice-ministre russe des finances, a déclaré qu’il s’attendait à ce que la législation impose de nouvelles restrictions sur les types de transactions autorisées.

    On pourrait cependant mentionner la Banque Centrale Russe ( BCR ) qui avait déclaré début septembre qu’il était trop tôt pour envisager la légalisation des monnaies digitales. Elle avait notamment prétexté les risques accrus dus à la volatilité intense du marché.

    La BCR avait également rappelé que la majeure partie des transactions s’effectuaient dans une sphère non réglementée, et qu’ainsi les banques n’émettraient aucune garantie a leur égard.

    Tout cela s’inscrit encore une fois dans un climat d’ambiguïté, marque de fabrique russe quant aux cryptomonnaies.

    À lire également : La schizophrénie russe autour du Bitcoin et des cryptomonnaies

    Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
    Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
    Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
    Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

    Source : coindesk.com

    Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

    L’article Russie : la Blockchain pour l’administration publique est apparu en premier sur Journal du Coin.

    https://journalducoin.com/blockchain/russie-blockchain-ladministration-publique/



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.