Quand les analystes voient le bitcoin atteindre 6.000 $



  • La cyberdevise gagne déjà 300% en 2017 et étend son influence sur les marchés.

    0_1503480984809_bonus-coinbase.com.jpg

    En début d’année, le bitcoin valait 1.000 $, le 16 août, il en valait plus de 4.300. Et ce n’est peut-être pas fini.
    Selon Thomas J. Lee, chez Fundstrat GA, son cours pourrait atteindre 6.000 $ d’ici à un an. Il juge en effet que le nombre de ses utilisateurs pourrait augmenter de 50 % et que son usage pourrait croître de 30 %. Or, selon lui, chaque augmentation de 10 % du nombre d’utilisateurs se traduit par une hausse de la valeur du bitcoin de 222 $ et chaque hausse de 10 % de l’activité ajoute 274 $ à son cours.

    Il n’est pas le seul à miser sur une poursuite de la flambée du bitcoin. Selon Bloomberg, John Spallanzani (GFI Group) table aussi sur un cours de 6.000 $ quand Ronnie Moas (Standpoint Research) vise les 7.500 $ en …Continuer la lecture

    Source : www.lesechos.fr



  • Avec les fonds d’investissement qui vont en croquer un peu et les ETF sur le bitcoin qui vont sortir, ces estimations me paraissent plus que raisonnables.
    J’espère toutefois que les prochaines implémentations (segwit, ln) ne vont pas foutre la pagaille dans tout ça !



  • Faudra quand-même s’interroger un jour sur la débauche énergétique causée par le minage de toutes ces cryptos ?



  • @gefinance
    Oui je suis bien d’accord, le problème est que le bitcoin semble avoir un destin rentable, par conséquent il ne peut pas avoir d’étique, malheureusement…
    Est ce qu’il existe une crypto money qui a une étique sans forcement avoir pour but de générer des plus valus ? j’aimerai bien acheter des trucs dans ce genre… mais je ne connais pas.



  • No se … par contre, d’autres cryptos ont opté pour un autre mode de fonctionnement / minage et sont (beaucoup) moins énergivores.



  • @gefinance
    A ce propos, j’ai entendu parler du Burstcoin, une crypto dont le minage semble extrêmement peu gourmand en énergie :

    “Burstcoins are mined using an algorithm called proof-of-capacity (PoC)[note 1] in which miners use computer storage instead of the more common energy-expensive method of permanent complex computational calculations” (Source : Wikipedia)



  • @gefinance "Faudra quand-même s’interroger un jour sur la débauche énergétique causée par le minage de toutes ces cryptos ?"
    N’existe-t-il pas une monnaie qui utilise cette débauche énergétique pour résoudre des problèmes mathématiques ou dont la puissance de calcul serait mise au service de projet comme SETI@home par exemple ? D’après ce que j’ai pu lire jusqu’à présent, la puissance de calcul mise en jeu dans l’activité de minage ne sert qu’à résoudre des problèmes qui ne servent à rien et de type “brut force”.



  • Vous essayé de remettre en cause la POW (preuve de travail) 😂 bandes de foufous
    Biensûr qu’il existe d’autres moyens mais si le Bitcoin est si cher c’est bien grace à la POW en partie.
    Sans preuve de travail pourquoi un salaire élevé serais mérité?

    Et c’est la qu’entre la POS (preuve d’avoir) si vous avez beaucoup, c’est que vous avez travaillé pour l’avoir. Si vous êtes prêt à remettre en jeu vos avoirs vous prenez un risque.Et ce risque est récompensé.

    Mais c’est pas aussi efficace que la POW. Et si on prend en compte les autres possibilités, autant s’échanger de la monnaie scripturale traditionelle c’est tout aussi fiable. 😂

    Satochi a très bien fais son travail quand il a écrit BITCOIN. Pour extraire de l’or il faut explosé des montagnes, pollué les rivières, forrer les sols…
    bah perso je pense que Bitcoin est encore très loin du massacre écologique lié à l’or. Mais tous les deux tirent leur valeur du même principe.



  • J’investirais direct : )



  • @vix18 Je veux bien des explications sur la POS… En quoi celle-ci permet de remettre en jeu ses avoirs.
    Après en ce qui concerne la pollution de la planète. On participe tous plus ou moins au massacre mais je pense qu’il y a une vraie réflexion à mener pour les développeurs de crypto-monnaie sur l’utilisation des ressources informatiques pour résoudre de “vrais” problèmes. C’est vrai que Bitcoin est très loin du massacre écologique lié à l’or mais si c’est la prochaine révolution numérique, il y a fort à penser qu’il ne tardera pas à combler son retard.



  • @Mat-P C’est pas dans la réduction qu’il faut voir l’avenir mais dans l’augmentation.

    Apprendre à utilisé 100% des déchets nucléaires (qui en soit est une énergie propre), construire des centrales à plasma…

    Les gens veulent bien faire des efforts mais pas revenir dans les années 50…

    Faire des économies d’énergie c’est retarder l’innévitable. Et c’est dans le besoin que les vraies projets aboutissent.

    La blockchain va contribué à penser différament. Et de cette contribution naitra une vraie solution.

    En attendant je préfère avoir quelque chose de rare et difficile à produire que des cailloux pleins de promesses.

    Pour le POS je te laisse faire tes recherches de comment sa marche, je veux pas faire une tartine la dessus.

    Cela dit c’est très bien de partagé vos idées et d’investir à fond dedans, c’est justement de cette demande que naît l’offre 👍😊


  • Modérateur

    Comparer les déchets causé par l’extraction d’Or avec les coûts énergétique du réseau Bitcoin (et ces technologies) c’est comme comparer notre système actuelle à celui de la révolution industriel… Faut pas déconner non plus 😃 Je vous laisse lire la définition de Cyanure sur wiki, sans compter les conquêtes de l’Or et ses milliers (millions?) de morts… De plus des coin porté sur l’écologie existent. Pourquoi pas dans un future proche utiliser les surplus nucléaire Français comme énergie pour la création de crypto… Ca éviterai de brader l’électricité a l’étranger et en même temps ça nous permettrais enfin de créer notre propre crypto Française avec un coût énergétique quasi nul… Bref j’arrête de rêver/délirer :p



  • => http://www.etf.com/sections/daily-etf-watch/etf-filing-vaneck-plans-bitcoin-fund

    “The proposed VanEck ETF will invest in bitcoin instruments via a Cayman Islands-domiciled subsidiary, which will comprise no more than 25% of the total portfolio. The remainder of the portfolio will be invested in fixed-income vehicles such as U.S. Treasurys, money market funds and cash or cash equivalents, according to the prospectus.”



  • encore une bonne nouvelle pour le bitcoin




  • Banni

    @BitcoinInfo Apparement le BurstCoin a plutot l’air de faire un flop en continu

    …Sauf si quelqu’un a des infos sur cette devise ? 🙂



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.