L’AMF défend des réglementations “adaptées” à chaque type de cryptoactifs