[Presse digitale] Usbek & Rica ● Eric Larchevêque, le Vierzonnais qui aimait les cryptomonnaies

  • Modérateur -

    [ Usbek & Rica ⎟ Édition numérique ⎟ 13 février 2020 ]

    Cet article est préalablement paru dans le numéro 28 d’Usbek & Rica, à l’automne 2019.
    Eric Larchevêque, le Vierzonnais qui aimait les cryptomonnaies

    C’est à Vierzon qu’Éric Larchevêque a choisi d’implanter le site de production de Ledger, société spécialisée dans la sécurisation des cryptomonnaies. Vierzon ? Pourquoi l’ancien champion de poker a-t-il jeté son dévolu sur la sous-préfecture du Cher pour faire partie du gratin mondial des « crypto » ? Parce que c’est sa ville. Mais pas que… Par Marie Roy


    Premières lignes Lorsqu’on entend parler de « bitcoin » et de « blockchain », on imagine volontiers San Francisco, la vallée de San José et ses interminables buildings en verre. On associe plus rarement ces deux mots à la ville de Vierzon. Pourtant, c’est bien dans la sous-préfecture du Cher qu’est situé le site de production de Ledger, une société française spécialisée dans la création de petits coffres-forts pour cryptomonnaies. Vierzon, ses 26 000 habitants et ses 12 % de chômage. La ville n’a pas le vent en poupe auprès des investisseurs. Il n’y a qu’à se balader sur l’avenue de la République, principale artère du centre-ville, pour constater la forte fréquence de l’écriteau « À vendre » derrière les vitrines vides des magasins. C’est dans ce décor qu’Éric Larchevêque, cofondateur de Legder et désormais président de l’entreprise, vient me récupérer. Il débarque au volant d’une Tesla noire. Le cliché a de quoi faire sourire tant il semble en décalage avec l’atmosphère locale. Arrivé sur le site, Éric Larchevêque fait la visite guidée du Ledger Plex, le nouveau bâtiment flambant neuf de plus de 3 500 m2. (…)
    L’article complet en ligne : https://usbeketrica.com/article/eric-larcheveque-le-vierzonnais-qui-aimait-les-cryptomonnaies


    U&R.jpg