[Presse] Médias pluriels ● Fabienne Lopez, cheffe du Centre de lutte contre les criminalités numériques : «Il y a un chiffre noir de la cybercriminalité»

  • Modérateur -

    [ Le Parisien ⎟ Édition du mardi 28 janvier 2020 ⎟ Page 15 ]

    «Il y a un chiffre noir de la cybercriminalité»

    Fabienne Lopez, cheffe du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), décrit un phénomène en recrudescence et certainement sous-estimé. Propos recueillis par Vincent Gautronneau et Jérémie Pham-Lê


    Extrait
    (…) Quel est le cœur des missions du C3N ? Au C3N, nous ne traitons que les infractions du haut du spectre : sensibles, complexes et avec un nombre important de victimes et/ou un préjudice élevé. (…) Nous avons eu en décembre une affaire de vol de bitcoins qui rentre dans notre champ et fait partie des atteintes à un système de traitement automatisé de données. Il peut s’agir de piratages avec vol de données ou détournements de fonds, comme ici, mais aussi de chantages avec les fameux « ransomware » (…) Il y a aussi les vraies infections d’ordinateurs de masse… On appelle cela les botnets : la prise de contrôle par un pirate de plusieurs ordinateurs qu’il pilote à distance. Ces ordinateurs zombies vont ensuite « travailler » pour le pirate à l’insu de leurs propriétaires, en menant par exemple des attaques pour faire tomber un site Internet ou en fabriquant de la cryptomonnaie. (…)


    lprsn.jpg

  • Modérateur -

    [ JournalduNet.com ⎟ Édition numérique ⎟ 28 janvier 2020 ]

    Le minage des cryptomonnaies par piratage de l’IoT, un délit d’avenir

    Le C3N, le pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, a détecté près d’une dizaine de cas en 2019 et anticipe un nombre d’attaques en hausse avec l’essor des objets connectés. Par Célia Garcia-Montero


    Extrait (…) Parmi parmi les cas que ses membres observent prendre de l’importance figure le minage de cryptomonnaies par piratage d’objets connectés. “Créer de la monnaie virtuelle n’est pas interdit. Ce qui l’est, c’est de le faire à l’insu d’une personne en piratant ses équipements. En un an, nous avons traité moins d’une dizaine de dossiers mais cela va prendre de l’ampleur”, affirme le lieutenant-colonel Fabienne Lopez, à la tête du C3N. (…) L’objectif de ces attaques est d’utiliser les systèmes embarqués des objets connectés pour générer des cryptomonnaies temporaires, de faible valeur, et les échanger contre d’autres monnaies virtuelles de valeur plus importantes et ainsi dégager un bénéfice ou faire du blanchiment. (…)

    L’article complet en ligne : https://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/1488385-le-minage-des-cryptomonnaies-par-piratage-de-l-iot-un-delit-en-devenir/

    jdn.jpg

  • Modérateur -

    [ AFP ⎟ Dépêche ⎟ 28 janvier 2020 ]

    Le piège des objets connectés

    Une montre connectée, un nounours qui fait de la musique pour endormir les enfants, un réfrigérateur… Inoffensifs en apparence, ces objets peuvent être détournés à des fins malveillantes mais aussi devenir des témoins de crimes, utiles auxiliaires pour les enquêteurs. Par AFP


    Extrait (…) Lors du Forum international de la cybersécurité (FIC) qui se tient de mardi à jeudi à Lille, la gendarmerie – à l’origine de la création du forum en 2007 – présentera son Plateau d’investigation sur les objets connectés (PIOC), qui a tout juste un an.
    Avec l’engouement du public pour les objets connectés à internet, avec moins de sécurité qu’un ordinateur, est apparue une nouvelle forme de criminalité: cela va du ransomware à la fabrication de cryptomonnaie en passant par les cambriolages sans effraction, les escroqueries ou le harcèlement. (…) Phénomène relativement courant: la fabrication de cryptomonnaie par des malfaiteurs qui pénètrent dans les objets connectés. “On ne s’en aperçoit pas forcément. L’objet a des ralentissements mais c’est tout”, souligne Pierrick B. [capitaine commandant du PIOC, NDLR]

    La dépêche complète en ligne sur : https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/le-piege-des-objets-connectes-48fb2d8200c032d9c5c2a755fda73c32

    afp2.jpg

    AFP.jpg