MATIC : la chute brutale du cours serait due à une “attaque coordonnée”