[Presse digitale] Capital.fr ● Les banques qui interdisent à leurs clients d’acheter des bitcoins... et les plus ouvertes

  • Modérateur -

    [ Capital.fr ⎟ Édition numérique ⎟ 06 janvier 2020 ]

    Les banques qui interdisent à leurs clients d’acheter des bitcoins… et les plus ouvertes

    Info Capital. Le Crédit agricole est la banque la plus frileuse à l’égard des investisseurs en cryptomonnaies. La néo-banque N26 est, quant à elle, la plus “Bitcoin friendly”.


    Extrait (…) Nombreux sont les usagers des cryptomonnaies qui découvrent a posteriori que leur banque ne veut pas entendre parler du Bitcoin. (…) L’ AssoCryptoFr, dont la mission est de défendre les usagers en cryptomonnaies, a publié les résultats d’un sondage réalisé au premier semestre 2019 recensant les problèmes auprès des différentes banques françaises. Les questions portaient sur les éventuelles difficultés rencontrées en amont (virement vers une plateforme d’échange, paiements CB, etc.) et en aval (virement depuis une plateforme, fermeture de compte, etc.). (…). Viennent ensuite La Banque Postale, la Caisse d’Epargne, BNP Paribas, CIC et LCL. La difficulté citée majoritairement est celle des virements bancaires vers les plateformes d’échange, soit la toute première étape avant d’acquérir des cryptomonnaies. La plupart du temps, les banques ne souhaitent pas se mouiller en raison de la réputation sulfureuse du Bitcoin. Dans certains cas, il est possible de signer une décharge de responsabilité. “Mais leurs dossiers peuvent souvent attendre des semaines avant de se débloquer… et parfois ils ne le sont jamais”, explique Quentin de Beauchesne, président de l’ AssoCryptoFr. (…) L’ AssoCryptoFr souhaite que le droit des usagers à disposer de leur argent soit respecté : nous recommandons que les banques débloquent les IBANs des plateformes d’échange connues et sûres, puis forment leurs agents afin qu’ils puissent identifier le sujet et faire des choix mesurés”, insiste Quentin de Beauchesne. (…) “En compliquant l’accès aux plateformes d’échange sûres (Kraken date de 2012 quand même), les banques favorisent l’utilisation de plateformes qui le sont beaucoup moins et poussent leurs usagers à la faute”, s’inquiète Quentin de Beauchesne. (…)

    L’article complet en ligne : https://www.capital.fr/votre-argent/les-banques-qui-interdisent-a-leurs-clients-dacheter-des-bitcoins-et-les-plus-ouvertes-1358960

    cptl.jpg