[Presse] La Croix ● (Vidéo) Bruno Le Maire pour la création d’une cryptomonnaie publique

  • Modérateur -

    [ La-Croix.com ⎟ Édition numérique ⎟ 5 septembre 2019 ]

    Bruno Le Maire pour la création d’une cryptomonnaie publique

    Dans une interview exclusive, le ministre français de l’économie se prononce pour la création d’une monnaie numérique publique gérée par les banques centrales, destinée à faire baisser le coût des transactions internationales. C’est une réponse au projet de monnaie privée porté par Facebook, la libra, que l’entreprise veut lancer en 2020. Par Alain Guillemoles


    Extrait (…) Très critique vis-à-vis du projet de cryptomonnaie de Facebook, Bruno Le Maire souhaite la création d’une monnaie numérique publique émise par les banques centrales. Répondant aux questions de La Croix, le ministre français de l’économie annonce qu’il va proposer cet automne, lors des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, qu’une réflexion s’engage sur ce projet. (…)

    L’article complet l’extrait vidéo en ligne : https://www.la-croix.com/Economie/France/Bruno-Le-Maire-creation-dune-cryptomonnaie-publique-2019-09-05-1201045529


    Youtube Video

    aaa.jpg

  • Modérateur -

    [ La Croix ⎟ Édition du vendredi 6 septembre 2019 ⎟ Pages 2 - 4 ]

    A la Une : « Le capitalisme du XXe siècle n’est plus viable »

    Dans une interview exclusive à « La Croix », le ministre de l’économie Bruno Le Maire appelle l’Europe à être le « continent du capitalisme responsable » et met en garde contre les guerre commerciales. Recueilli par Vincent de Féligonde, Alain Guillemoles et Jean-Christophe Ploquin


    Extrait (…) Alors que Facebook entend lancer une cryptomonnaie, avez-vous désormais l’assurance qu’elle ne le fera pas sans un accord avec les banques centrales ? La France doit être un grand pays d’innovation financière. Nous soutenons par exemple le développement de la blockchain. Mais cette innovation ne doit jamais se faire au détriment de la sécurité du consommateur ou de l’épargnant. Or nous avons vu, dans les derniers mois, que certains produits étaient particulièrement risqués.
    En tout état de cause, la France refuse qu’une entreprise privée se dote des moyens de la souveraineté d’un État.
    Lors du G7 des ministres des finances à Chantilly, tous les états membres ont fait part de leur préoccupation et de leur vigilance sur ce sujet. Le vrai défi pour les services de paiement est de réduire les délais de fonctionnement, les délais de transition et les coûts des opérations financières transfrontalières. Mais aussi d’offrir un accès facile aux populations dans les pays peu bancarisés. Je propose donc que nous engagions une réflexion sur une monnaie numérique publique émise par les banques centrales qui garantirait la sécurité totale des transactions, leur rapidité, leur simplicité et leur gratuité. Nous pourrions avancer dans cette voie lors des prochaines assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale en octobre.


    LCX.jpg