[Presse] Médias Pluriels ● Start-up: Seba et Sygnum, la Suisse donne le go aux « crypto-banques »

  • Modérateur -

    [ Le Temps ⎟ Édition du mercredi 28 août 2019 ⎟ Page 15 ]

    Qui sont Seba et Sygnum, les deux nouvelles banques suisses?

    Les deux start-up alémaniques spécialisées dans les actifs numériques sont les premières à recevoir une licence bancaire. La Finma en profite pour préciser comment les acteurs de ce secteur doivent lutter contre le blanchiment. Par Sébastien Ruche

    Extrait (…) Seba veut permettre à ses clients privés d’investir dans le bitcoin et d’autres cryptomonnaies et dans des jetons numériques (…). Un service de stockage de ces actifs est également prévu, [et] prévoit d’ouvrir des comptes pour des entreprises utilisant (…) la blockchain. (…) Basée à Zurich, Sygnum vise la clientèle professionnelle (…) avec ses services de conseil pour l’investissement dans des actifs numériques. (…) la Finma a précisé lundi comment les opérateurs de services financiers basés sur la blockchain devront appliquer les dispositions contre la loi sur le blanchiment (LBA). (…) La Finma va plus loin: les banques ne pourront échanger des actifs numériques qu’avec des portefeuilles numériques appartenant à leurs clients existants, et donc identifiés. (…)

    tmps.jpg

    © Tous droits réservés
  • Modérateur -

    [ Les Echos ⎟ Édition du vendredi 30 août 2019 ⎟ Page 25 ]

    La Suisse donne le go aux « crypto-banques »

    Le gendarme financier suisse, la Finma, a accordé deux licences bancaires à SEBA et Sygnum pour transférer des tokens.

    Extrait (…) Installé à Zug, soutenu par d’ex-banquiers d’UBS et associé à la banque privée Julius Baer, SEBA prévoit un lancement de son service dès octobre. Quant au zurichois Sygnum, épaulé par un ancien de la Banque nationale suisse, Philipp Hildebrand, ainsi que l’ex-directeur général d’UBS, Peter Wuffli, il s’est associé à une série de partenaires, dont l’opérateur télécoms Swisscom et Deutsche Börse. A elles deux, les « crypto-banques » pourront désormais stocker et gérer des bitcoins et des éthers et convertir des francs suisses, des euros ou des dollars dans les deux cryptomonnaies. (…)

    echos.jpg

    © Tous droits réservés