[Presse] Le nouvel Economiste ● Les fintechs face à la cryptomonnaie de Facebook

  • Modérateur -

    [ Le Nouvel Economiste ⎟ Édition du 9 août 2019 ⎟ Page 6 ]

    Les fintechs face à la cryptomonnaie de Facebook

    On a beaucoup parlé des banques. Mais qu’en est-il des start-up face à la menace Libra ?

    Par Laura Noonan, Financial Times, édition du 18 juin 2019

    Extrait (…) Ceux qui ont suivi l’arrivée du réseau social dans les cryptomonnaies savent que l’attention s’est concentrée sur la réaction des grandes banques. Pourquoi aucune d’elles n’a pris part à l’aventure ? Quel pourcentage de leur chiffre d’affaires risque d’être avalé par une nouvelle monnaie qui permet de faire du change presque instantanément par-delà les frontières et pour un coût minime ? Que les têtes se tournent vers les banques est logique : c’est là que vont encore la plupart des gens pour déposer de l’argent et régler leurs factures. Le secteur du transfert d’argent à l’étranger échappe aux banques depuis des années. Il a migré vers une flopée de start-up de la fintech qui se chargent de tout, depuis le règlement des achats en ligne jusqu’aux virements à l’étranger en devises variées. Que va-t-il arriver à ces nouvelles pousses dans le nouveau monde ? Les grands noms du virement de fonds à l’étranger montent sur le ring avec Facebook. PayPal et Stripe sont membres fondateurs du consortium Libra, qui supervisera la monnaie du même nom. Mastercard et Visa font aussi partie du tour de table. (…) Pour les fintechs plus récentes, l’avenir est moins sûr. -> (…)

    LNE.jpg

    © Tous droits réservés