[Presse digitale] Capital.fr ● Pourquoi les prochaines licornes dans la blockchain ne seront pas européennes

  • Modérateur -

    Capital.fr - Édition web du 20 juin 2019

    Pourquoi les prochaines licornes dans la blockchain ne seront pas européennes

    Alors que la France se réjouit du nouveau cadre juridique récemment promulgué par la loi PACTE, l’écosystème blockchain européen continue à se développer rapidement et fait face à des enjeux stratégiques toujours plus importants. Dans une tribune, Nicolas Louvet, PDG de Coinhouse, explique comment renouer avec l’Europe de l’innovation grâce à la blockchain. Par Nicolas Louvet, PDG de Coinhouse

    Extrait (…) Malgré les initiatives notables prises par les autorités régulatrices, à l’image du visa optionnel de l’AMF pour les prestataires de services en actifs numériques (“PSAN”), le constat du retard pris par l’écosystème européen dans ce domaine est criant. Parmi les huit plus grandes sociétés dans la blockchain en termes de valorisation, qui sont par ailleurs toutes des plateformes d’échange ou des sociétés de minage, six sont américaines et deux chinoises. Dans ce contexte, il semble plus que jamais vital d’établir un environnement propice à l’innovation afin de permettre la création de grands acteurs européens dans ce secteur en devenir. (…)

    L’article complet en ligne : https://www.capital.fr/entreprises-marches/pourquoi-les-prochaines-licornes-dans-la-blockchain-ne-seront-pas-europeennes-1342545

    cap.jpg

    © Tous droits réservés