[Presse digitale] Capital.fr ● Mark Karpelès, l’autre patron français broyé par la justice japonaise


  • Modérateur

    Capital.fr - Édition web du 14 mars 2019

    Mark Karpelès, l’autre patron français broyé par la justice japonaise

    Surnommé le “baron du Bitcoin” jusqu’en 2014, Mark Karpelès expérimente désormais la violence du système judiciaire nippon. Ce dernier affiche un taux de condamnation ahurissant de 99% et il est, en outre, très défavorable aux étrangers. Par Grégory Raymond

    Premières lignes Vendredi 15 mars, Mark Karpelès, 33 ans et natif de Chenôve (Côte-d’Or), sera enfin fixé sur son sort. Il est jugé dans le cadre de la disparition, en 2014, de 650.000 bitcoins au sein de son ex-entreprise tokyoïte MtGox. Longtemps suspecté d’être l’auteur du vol (le véritable malfrat a été arrêté en 2017), il risque désormais 10 ans de prison pour mauvaise gestion. MtGox était à l’époque la première bourse mondiale de bitcoins. Son histoire n’est pas sans rappeler celle de Carlos Ghosn, ex-PDG de Renault-Nissan, qui risque aussi 10 ans de détention au Japon pour avoir dissimulé des millions d’euros au fisc. (…)

    L’article complet en ligne : https://www.capital.fr/entreprises-marches/mark-karpeles-lautre-patron-francais-broye-par-la-justice-japonaise-1331493

    CAP.jpg

    © Tous droits réservés


A voir également