[Presse] SO FOOT ● Blockchain my heart

  • Modérateur -

    SO FOOT - n° 164 - Édition de mars 2019 - 4,50€
    Acheter ce numéro au format numérique : https://www.epresse.fr/magazine/so-foot

    Blockchain my heart
    Cet article est issu d’un dossier de 26 pages intitulé “Le geek, c’est chic”

    La blockchain et les équipements biométriques feront demain partie intégrante du football. C’est peut-être faux et ça peut faire peur, mais c’est en tout cas le pari du Gallois Hal Robson-Kanu. L’attaquant de WBA, modeste pensionnaire de Championship, s’imagine bien à la base d’une future révolution de son sport, depuis qu’il a fondé sa société, Sports Ledger, il y a trois ans. Avec une ambition: porter l’exploitation de data à un stade jamais atteint. Par Thomas Andrei

    Extrait (…) À l’époque, le joueur entend parler d’une nouvelle monnaie virtuelle: le bitcoin. (…) Après l’entraînement, plutôt que de jouer à la PlayStation ou faire du shopping, Hal étudie, se rend à des conférences sur la digital money. Il lit le White Paper (Livre Blanc), sorte de bible de la crypto rédigée par un certain Satoshi Nakamoto, (…) En se cultivant sur le sujet, Robson-Kanu découvre donc la blockchain (…). “Si je t’envoie 1000 euros, c’est ma banque qui les enlève de mon compte, pose Owen Simonin, alias Hasheur, qui vulgarise l’univers des cryptomonnaies sur sa chaîne YouTube (…) Dans l’univers des cryptos, quand je t’envoie un bitcoin en peer to peer, c’est la blockchain qui vérifie la transaction. Plus besoin d’intermédiaire.” Pour les non-initiés, difficile de comprendre comment tout cela fonctionne. Ce qui est sûr, c’est que Sports Ledger compte s’appuyer sur cette technologie. “Expliquer la blockchain, c’est comme tenter d’expliquer rationnellement comment marche internet, ose l’attaquant de WBA. (…) Sur son site, la société se définit comme une “sports data analytics platform”. En gros, la start-up ambitionne de “révolutionner les rapports entre les clubs et les fans”. (…) Le modèle économique de Sports Ledger, lui, est encore à affiner. (…) Cette aventure technologique ne rapporte actuellement aucun revenu à l’équipe. Et il faudra être patient pour que ça change, la blockchain n’en étant qu’à ses débuts. "(…) Je pense que dans cinq à huit ans, cette technologie sera adoptée mondialement.” -> (…)

    Visuel grand copie.jpg

    © Tous droits réservés