EOS & TRON, le paradis des parieurs ?