Alexander Vasylchenko : apprendre à construire une économie numérique

  • -

    Alexander Vasylchenko est le PDG, fondateur de Sofitto et créateur de Sugi Card – portefeuille de stockage de cryptomonnaies. Son entreprise Sugi Card permet, entre autre, de démocratiser les cryptomonnaies en payant sous forme de carte, à l’image de votre Visa ou MasterCard. La société Sofitto, quant à elle, permet de créer une infrastructure futuriste pour l’écosystème monétaire. Engagé dans le milieu de la Blockchain depuis 2011, Alexander, fort d’un doctorat en génie électrique, est également l’ancien CTO de Mycelium, un portefeuille Bitcoin créé en 2013.

    A l’image d’internet à l’époque, peu de personnes s’intéressent réellement au fonctionnement de la Blockchain – et il n’en ont pas besoin. Nous nous soucions simplement de la plus value de cette technologie dans nos vies.

    Il en est de même pour les cryptomonnaies. Personne n’a réellement besoin de comprendre le fonctionnement des transactions, ni même de connaître leurs adresses BTC. Le Grand Public est avant tout soucieux du résultat. En revanche, Alexander pense que la démocratisation de cette technologie est encore trop lente. Il souhaite, de ce fait, apparenter au mieux son produit, avec les cartes de paiement traditionnel, que le Grand Public connaît très bien.

    D’après Alexander, pour faire évoluer la monnaie, il faudrait l’intégrer à notre économie actuelle. Son but est avant tout, de simplifier au maximum ses produits, afin de les faire adopter par les utilisateurs de carte bleue.

    1er enjeu : les banques traditionnelles

    Ce dernier dénonce les méthodes rigides et imprévisibles employées bien souvent par les banques traditionnelles. Le temps d’attente, le coût des transferts : des fonctionnalités qui sont bien souvent longues, et même coûteuses. Les coûts reposent sur des estimations et les prix fluctuent en fonction des heures de transactions. Le plus dérangeant est que le Grand Public n’a pas d’autres alternatives pour l’instant.

    La cryptomonnaie, quant à elle, offre de nouvelles possibilités. Le premier avantage est, tout simplement, de pouvoir supprimer un intermédiaire et donc de diminuer les coûts.

    Alexander, l’enjeu de la crypto-compatibilité

    En revanche, il est impossible selon Alexander, d’abandonner complètement la finance traditionnelle. Pour démocratiser la cryptomonnaie, une collaboration doit être mise en place. Un exemple simple est de pouvoir bénéficier de méthodes de paiement simples comme le paiement avec un TPE. Il faut avant tout que le consommateur ne se sente pas perturbé dans ses tâches quotidiennes, sinon l’implantation de cette technologie sera compromise.

    Pour Alexander, tout est une question de compatibilité. Il illustre très bien cela avec l’exemple d’une Tesla. Cette dernière sera toujours plus performante sur des routes neuves plutôt que sur un chemin de terre. La cryptomonnaie est déjà fonctionnelle, mais le sera encore plus lorsque la technologie pourra exploiter tout son potentiel. Dans l’idée, il faut faire avancer le monde vers cette numérisation, sans pour autant perturber les habitudes.

    À lire également : crypto247.

Log in to reply