[Presse] Le Monde ● Une «révolution verte» grâce à la blockchain

  • Modérateur -

    Le Monde - Édition du samedi 13 octobre 2018

    Une «révolution verte» grâce à la blockchain

    Les juristes Stéphane Brabant et Gisèle Dutheuil plaident pour l’utilisation du cadastrage numérique pour sécuriser les transactions foncières en Afrique. Par Stéphane Brabant et Gisèle Dutheuil

    Extrait Et si l’agriculture africaine était enfin à la veille d’un immense bouleversement ? (…) l’Afrique pourrait bénéficier des innovations technologiques les plus récentes. (…) La technologie de la blockchain est d’un apport considérable pour assurer une plus grande crédibilité des transactions foncières. (…) C’est d’ailleurs la solution que le Rwanda a choisie pour archiver ses données cadastrales au niveau national. Au Ghana, (…) l’initiative Bitland permet à des propriétaires d’enregistrer leurs parcelles dans un registre sauvegardé et sécurisé par la blockchain. (…) Nous croyons que la blockchain est particulièrement adaptée au contexte africain. (…) les 40 % de terres rurales actuellement cadastrées en Afrique ont été immatriculées sur la base des connaissances traditionnelles des délimitations des terres que détiennent les chefs traditionnels, véritables cadastres vivants. C’est cette même connaissance qui peut être enregistrée et sécurisée par la technologie blockchain. Sur les 60 % de terres rurales restantes, sachant que les procédures d’immatriculation administratives sont trop coûteuses pour la plupart des agriculteurs africains, le choix se situe bien souvent entre blockchain ou rien. (…)

    0_1539342602134_VISUEL copie.jpg

    © Tous droits réservés