[Presse régionale] Ouest-France ● Avenir incertain pour la fabrique de bitcoin

  • Modérateur -

    Ouest-France - Édition du samedi 04 août 2018

    Avenir incertain pour la fabrique de bitcoin

    Orvault - Bigblock datacenter est une entreprise qui fabrique du bitcoin, une monnaie virtuelle. Pour ses fondateurs, avoir un site français est primordial, même si celui d’Orvault n’est pas le plus adapté. Par Victor Hamard

    Extrait Ouverte à l’automne 2017 et menacée de fermeture ? Sébastien Gouspillou, fondateur de Bigblock datacenter, l’usine de minage basée à Orvault, n’a pas la réponse. La ferme à bitcoins a une partie de son activité au Kazakhstan et en Sibérie, où l’électricité est moins chère. L’entrepreneur tient pourtant à rester en France. (…) « Comme on transforme des kilowatts en monnaie virtuelle, on a dû trouver moins cher », affirme Sébastien Gouspillou, sans complexe. Ils ont donc déménagé la moitié de leurs 200 machines au Kazakhstan, où le prix du kilowatt est bien en deçà des 11 € français. La chute du cours du bitcoin a touché les clients, qui ne gagnent plus qu’environ 20€ par mois et par machine, contre 400 durant l’apogée du cours. Mais ils s’y retrouvent avec un prix de l’électricité au rabais. La moitié de ses machines délocalisées, mais une volonté intacte de rester implantée en France, pour l’entreprise. (…)

    0_1533446973914_qq.jpg

    © Tous droits réservés