On croirait lire Irène Inchauspé, journaliste du quotidien…