5% de toutes les unités de Monero (XMR) minées l’auraient été via des malwares