Après l’annonce de failles sur EOS, Daniel Larimer défend son projet