[Presse] La Tribune ● Interview d'Éric Larchevêque cofondateur de La Maison du bitcoin et directeur général de Ledger


  • Modérateur

    La Tribune - Édition du vendredi 4 mai 2018

    L’hebdomadaire d’information boursière, économique et financière La Tribune propose sur une double page un interview de d’Éric Larchevêque, directeur général de Ledger

    « Dans trois ou cinq ans, les états vont émettre leurs propres cryptomonnaies »

    Cofondateur de La Maison du bitcoin, Éric Larchevêque est directeur général de Ledger, l’une des startups les plus prometteuses de l’univers de la « blockchain » et des crypto-actifs. Son produit, un mini-coffre digital pour cryptomonnaies, s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. Il espère faire de Ledger un géant technologique européen des solutions de sécurité et s’exprime sur l’avenir du bitcoin, les promesses de la blockchain », la fiscalité et la réglementation en cours d’élaboration. Interview par Delphine Cuny

    Extrait
    Selon une enquête de Deloitte, 75% des Français connaissent les cryptomonnaies et 7%, soit 3 millions de personnes, en seraient utilisateurs. Ces chiffres sont-ils crédibles ? (…) ce chiffre parait très optimiste! (…) D’après ma perception du marché, il y a quelques centaines de milliers d’utilisateurs de crypto-actifs en France. On s’approche peut-être du million. (…) La technologie blockchain coûte cher pour le seul stockage et des experts relèvent que ce n’est pas l’alpha et l’omega… La blockchain n’est pas la solution à tous les problèmes, ce ne sera pas la seule technologie utilisée. Cependant, elle a beaucoup de sens dans des cas d’usage qui peuvent représenter des marchés importants. (…) La tendance n’est-elle pas plutôt à la régulation? (…) Dans le futur, dans trois ou cinq ans, il est probable que les États s’emparent de la problématique en émettant leurs propres cryptomonnaies. C’est un futur possible et sûrement le plus souhaitable. (…) Quid de la fiscalité ? Aujourd’hui, la fiscalité sur les crypto-actifs est confiscatoire (…) J’ai l’impression que l’on se dirige vers une sorte de flat taxe de l’ordre d’un tiers. Ce serait clair, simple et acceptable, et une véritable libération pour les entreprises du secteur qui envisageraient l’avenir de façon plus posée. (—>)
    0_1525325211363_modele copie.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.