[Presse] Entreprendre à l’international HS / CES 2018 : le sacrement de la Blockchain ?


  • Modérateur

    Entreprendre à l’international Hors Série - Édition de mars 2018
    Le bimestriel Entreprendre à l’international est la revue des conseillers du Commerce extérieur de la France (CCE)


    CES 2018 : le sacrement de la Blockchain ?

    Une nouvelle édition du CES et du CES Gouvernement vient ponctuer l’innovation et la transformation numérique de nos projets qu’ils soient professionnels, personnels ou encore communautaires et associatifs. Par Gilbert Réveillon.

    Extrait (…) Parmi le top 10 des priorités émergeant des réseaux sociaux pendant le CES 2018, on trouve en premier l’Iot2, (…), en deuxième l’IA (…) et le numéro trois qu’est la blockchain sur lequel il est intéressant de se concentrer car, à la grande surprise de beaucoup, la France sort et peut sortir encore mieux son épingle du jeu… Le point le plus structurant de cette édition 2018 du CES c’est que la blockchain devient le système opérationnel, en décuplant les leviers entre l’IoT et l’IA. Plusieurs aspects de la cybersécurité en sont également positivement affectés. (…) Au CES Gov on prend conscience de la réalité économique et sociale de la blockchain avec une croissance annuelle des engagements contractuels du gouvernement américain en moyenne sur 5 ans supérieure à 25 % et qui se situe en valeur absolue autour du milliard de dollars. Ces projets de blockchain et d’ICO3 sont la nouvelle déferlante à laquelle il convient d’être préparé. Et fort heureusement la France a su préparer le sandbox, le bac à sable administratif, juridique et fiscal qui lui permet de rattraper des décennies de retard sur ces leviers, grâce notamment à la loi Macron de 2016. (…) Un token peut tout à fait se limiter à un usage, et ne pas être associé à un titre financier (…). C’est tout le débat avec la SEC, dans lequel n’est pas tombé l’AMF en France en initiant des consultations des agents opérateurs bien en amont et les amenant à proposer de s’autoréguler, sans pour autant rentrer aussitôt dans une démarche d’accréditation. (…) c’est la technologie sous-jacente qui a permis l’émergence du bitcoin (…) Un pays comme l’Estonie, très en avance sur le sujet de l’e-residence, va lancer son propre token appelé « estcoin ». La France se distingue à plusieurs titres en ayant permis une coordination à la fois d’autorégulation des acteurs de ces écosystèmes et aussi de concertation en bonne intelligence avec l’AMF, la Caisse des Dépôts et d’autres instances.

    0_1520957607085_modele copie 6.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.