[Presse] Les Echos / Les apprentis spéculateurs se méfient des cryptomonnaies


  • Modérateur

    Les Echos - Édition du lundi 5 mars 2018

    Les apprentis spéculateurs se méfient des cryptomonnaies

    Les particuliers qui spéculent sur les monnaies traditionnelles ne sont pas encore prêts à miser sur les monnaies cryptographiques et le bitcoin. Selon un sondage, seuls 3 % envisagent d’aller spéculer sur les « devises 2.0 ». Par Nessim Aït-Kacimi

    Extrait Les particuliers qui spéculent sur les monnaies traditionnelles ne sont pas encore prêts à aller tenter leur chance sur le bitcoin et les devises cryptographiques, selon un sondage (…) 92 % des sondés préfèrent s’en tenir aux devises classiques et 3 % envisagent d’aller spéculer sur les « devises 2.0 », bien plus volatiles et risquées que l’euro, le dollar ou le yen. Ils ne sont pas vraiment disposés non plus à utiliser les produits dérivés (CFD) référencés sur les devises cryptographiques que commencent à proposer les courtiers en ligne traditionnels. 65 % déclarent n’être pas intéressés par ces produits hautement volatils et spéculatifs, et 1 sondé sur 5 manifeste son intérêt. Seuls 4 % ont déjà franchi le pas. La chute de la volatilité sur les marchés des changes depuis plusieurs années a pu inciter certains spéculateurs à rechercher le « grand frisson » sur d’autres classes d’actifs et sur le bitcoin. (…). Dans certains pays (Corée du Sud, Japon…), le basculement des particuliers qui spéculent sur les changes vers le bitcoin et les devises 2.0 semble plus marqué. Ainsi, au Japon, le bitcoin y est reconnu comme un moyen de paiement légal et de nombreuses plates-formes régulées proposent de traiter ces nouveaux actifs.

    0_1520259937666_modèle copie 5.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.