24h sur la planète crypto #70 : toute l’actualité des cryptomonnaies, en français !



  • Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce nouvel épisode de 24h sur la planète crypto ! On est reparti pour une semaine, et pour bien la commencer, pensez à vous inscrire à notre newsletter en bas de page ! Vous recevrez ainsi cet article avant tout le monde ! On s’y met tout de suite, bonne lecture !

    Vladimir Poutine : « Nous devons développer nos propres plateformes blockchain »

    Le président russe a une nouvelle fois évoqué l’avenir de la blockchain dans le pays au cours d’une allocution devant l’Assemblée Fédérale. Poutine avait déjà déclaré que la Russie devait suivre l’innovation, ne pas rester à la traîne en matière de blockchain, faute de quoi elle se retrouverait sur le second plan de la scène internationale. Dans sa nouvelle annonce, Poutine est allé encore plus loin, déclarant que le pays devait mettre au point ses propres plateformes blockchain.

    « Nous devons créer nos propres plateformes numériques. Il va sans dire qu’elles devront être compatibles avec la sphère de l’information internationale. Cela ouvrirait la voie à une réorganisation des processus de production, des services financiers et logistiques, en incluant l’utilisation de la blockchain (qui est très importante lorsqu’il s’agit de transactions financières, de droits de propriété, etc.). Ces initiatives ont des applications concrètes. » Vladimir Poutine

    Andreas Antonopoulos revisite son livre, et retire tous les soutiens à Bitcoin Cash : « GTFO ! »

    Antonopoulos fait partie des figures très respectées de l’univers crypto, et est l’auteur de l’excellent « Mastering Bitcoin », un livre initiatique qui a sa place chez tout crypto-enthousiaste. Récemment, l’auteur a posté dans le dépôt public qu’il utilise pour tenir le livre à jour et pour le crowd-sourcing un commentaire sur les révisions qu’il commençait à effectuer. Antonopoulos a ainsi confirmé qu’il était tout sauf pro-BCH.

    « J’ai enlevé toutes les références à blockexplorer.com, puisqu’ils s’adonnent à de la propagande pro-BitcoinCash […]. Déroutant pour les néophytes, et inapproprié pour un manuel d’étude. GTFO (NDLR : Get The Fuck Away, « casse-toi de là ») » Andreas Antonopoulos

    Liechtenstein : une banque propose d’investir directement en cryptomonnaies

    La semaine dernière, Bank Frick – une banque du Liechstenstein – a annoncé qu’il sera bientôt possible d’investir directement dans les cryptomonnaies au sein de l’institution. Les devises numériques seront stockées sur un cold-wallet, et les échanges de devises se feront via la plateforme de la banque. Tout cela sera évidemment fait en concordance avec les lois européennes en terme d’AML et de KYC.

    « Les clients pourront investir dans les cryptomonnaies uniquement une fois qu’ils seront identifiés et vérifiés. Les processus de vérification et d’identification impliquent également de contrôler l’origine des fonds [utilisés pour acheter ces devises numériques]. » Déclaration de la Bank Frick

    Ainsi, Bank Frick fait partie des premières institutions financières « traditionnelles » à proposer à ses clients des comptes cryptos analogues à ceux en fiat.

    « Nos services sont demandés de toute part à travers l’Europe. Nous désirons créer une banque crypto de qualité équivalente aux banques traditionnelles » Hubert Büchel, Responsable de la direction clientèle chez Bank Frick

    Crédit Suisse et ING effectuent leur premier transfert d’actifs via la plateforme blockchain de R3

    Le 1er mars, les institutions financières Crédit Suisse et ING ont réalisé leur première transaction d’actifs grâce à la plateforme Corda du consortium blockchain R3. Ce partenariat avait été annoncé en décembre, et les fruits de cette initiative sont déjà probants. Ce transfert était d’une valeur d’environ 25 millions d’euros, et s’est déroulé sans encombre. Pour Charley Cooper, directeur général de R3, c’est un cas d’usage parfait, bien loin « d’un proof-of-concept réalisé dans un labo fermé »

    « Ce sont des institutions régulées, dans un vrai marché, c’est une démonstration sans précédent que les solutions blockchain sont déployées dans un cadre commercial. » Charley Cooper

    Bittrex bloque la Corée du Nord, Cuba, l’Iran, la Crimée et la Syrie.

    Le mois dernier, Bittrex mettait à jour ses conditions d’utilisation, annonçant que les nouvelles dispositions seraient effectives à compter du 9 mars. Parmi ces nouvelles conditions, il était annoncé que « les citoyens ou résidents de tout pays, territoire, état ou toute autre juridiction sous le coup d’un embargo des USA » seraient interdits. Ainsi, la Corée du Nord, Cuba, l’Iran, la Crimée et la Syrie sont désormais bloqués par l’exchange. Certains traders russes ont été inquiétés, notamment parce que la Fédération Russe avait été sanctionnée par les USA en 2014. Cependant, après être rentrés en contacts avec l’exchange, il a été confirmé que les citoyens des nations souffrant seulement de « sanctions économiques » ne seraient pas atteints.

    « Les cryptomonnaies remplaceront 25 % des devises fiat d’ici 2030 » selon un futuriste

    Thomas Frey fait partie du mouvement futuriste. Ingénieur chez IBM pendant 15 ans, il est désormais un conférencier célèbre, et auteur occasionnel pour des revues importantes telles que le New York Times, Huffington Post, Times of India, USA Today… Lors d’une interview avec Time’s Money, le futuriste a évoqué les cryptomonnaies. Pour lui, ces dernières sont promises à un bel avenir.

    « Les cryptomonnaies sont vraiment là pour rester, et remplaceront à peu près 25 % des devises nationales d’ici 2030. Leur manière de fonctionner est simplement plus efficace. Quand des personnes telles que Chritstine Lagarde disent que les cryptomonnaies pourraient remplacer les banques centrales et le système bancaire international, ça veut dire quelque chose. » Thomas Frey

    PayPal pose un brevet pour des transferts cryptos plus rapides

    Il semblerait que PayPal soit en train de chercher un moyen d’accélérer les paiements cryptos. En effet, une demande de brevet à ce sujet a été déposée par l’entreprise auprès de l’U.S. Patent and Trademark Office (l’instance administrative chargée d’émettre des brevets et des marques déposées aux États-Unis). Le concept proposé est assez intéressant. Plutôt que de transférer des devises, et donc attendre que la transaction soit inscrite dans le prochain bloc du réseau, il est proposé d’échanger des clés privées entre vendeurs et acheteurs. Pour ce faire, PayPal propose de créer des « wallets secondaires », possédant leur propre clé privée, et le système se chargera de transférer ces clés comportant une somme exacte. Encore une innovation à suivre de près !


    image from ShutterStock.com

    https://journalducoin.com/bitcoin/24h-planete-crypto-70-toute-lactualite-cryptomonnaies-francais/



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.