[Presse] La Tribune / « Blockchain » un terreau fertile pour l'agriculture ?


  • Modérateur

    La Tribune - n° 242 - Édition du jeudi 1 mars 2018 - 3,50€

    « Blockchain » un terreau fertile pour l’agriculture ?

    Yael Rozencwajg est la dirigeante de Bl0ckch21n, une jeune pousse israélienne concevant des solutions « blockchain » pour les entreprises et l’Internet des objets. Fondatrice de l’organisation Blockchain Israel, elle est aussi mentor chez Google. De Pascale Paoli-Lebailly

    Extrait La transition agricole et alimentaire est en marche, les entreprises doivent s’y préparer. Selon Yael Rozencwajg, mentor pour les startups chez Google, la blockchain offre des avantages indéniables pour tous les secteurs, et pas seulement dans les domaines bancaire et financier. En matière de production, d’environnement, de traçabilité des produits, de logistique ou de distribution, le secteur agri-agro a tout à gagner à s’emparer dès maintenant de cette technologie de rupture. Associée à l’IoT et à l’intelligence artificielle, elle pourrait bouleverser (en mieux) toute la chaîne de production et de valeur. D’où viennent les avocats que j’achète ? Avec quels pesticides ont-ils été produits ? Comment être sûr que cette viande est saine ? La chaîne du froid a-t-elle été bien respectée ? Quand les crises sanitaires, liées au bœuf, aux œufs ou, tout récemment, à des poudres de lait, reviennent régulièrement dans l’actualité, le consommateur devient méfiant et demande de plus en plus de garanties sur la traçabilité et la sécurisation des produits qu’il achète. (…) Associée à l’IoT et à l’intelligence artificielle, la blockchain serait donc en mesure de disrupter toute la chaîne de production et de valeur, rendre plus efficace le maillon logistique, raccourcir les temps de transport pour conserver la fraîcheur des produits. (…) Les solutions blockchain vont permettre de limiter les intermédiaires, de certifier les étapes. (…) Pour créer des solutions blockchain, Yael Rozencwajg isole en effet trois facteurs clés : l’innovation (avec la R&D), l’intelligence collective (avec la mise en place, au niveau des États et des institutions, de moyens et de mesures de régulation), la mise à disposition auprès du public de systèmes de cryptomonnaie (monnaie virtuelle). « On est entré de manière concrète dans une révolution réelle qui connaîtra ses premiers effets ou services à l’horizon 2019-2020 », assure la chef d’entreprise. « La blockchain, c’est un environnement global qu’il faut exploiter. La France a bien compris ce virage technologique et industriel, et se mobilise ». (…) Avec les smart contracts, certains agriculteurs en Europe achètent déjà leurs matières premières avec une cryptomonnaie, du type bitcoin ou ethereum. Or, ce moyen de paiement alternatif est appelé à jouer un rôle central dans l’organisation de communautés, voire, à terme, à faciliter la création de liens plus étroits entre les producteurs et les consommateurs.

    0_1519976758651_tr.jpg

    © Tous droits réservés


Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.