reste plus qu’a inventer le lobying virtuel et la corruption temporelle des curators …