La Russie et les Bitcoins, l'affaire est toujours en cours



  • Bien qu’un tribunal russe aie récemment déclaré illégal le blocage des sites traitant ou permettant la vente/l’échange de Bitcoin, les autorités russes ne semblent pas décidées à relâcher la pression sur la monnaie virtuelle.

    La Russie bloque toujours le Bitcoin
    Le Bitcoin toujours bloqué en Russie

    En 2015 déjà, Moscou avait déclaré que les sites ayant trait au Bitcoin ne subiraient plus de blocage à l’avenir. Deux ans plus tard, l’affaire ne semble toujours pas résolue. Changement d’opinion, ou lenteur de mise en application ? Car dans les faits, la grande majorité des sites ayant pour sujet le Bitcoin restent inaccessibles, et cela va dans le mauvais sens; en septembre 2016, le site Localbitcoins, jusque là accessible en Russie, s’est vu ajouté en liste noire par les autorités moscovites.

    Interdire l’accès à la monnaie virtuelle n’est pas sans conséquences: en effet, si cela reste tout de même mineur compte tenu de la faible part de cette devise dans le marché, cela provoque la disparition de tous les commerces et entreprises qui ont choisis la monnaie anonyme pour faire fonctionner leur activité.
    Exit donc les revenus, et expatriation oblige pour pouvoir continuer son activité.
    Cette nouvelle atteinte aux libertés individuelles s’ajoute à la longue liste des mesures prises par le gouvernement russe à l’encontre de ses citoyens. Le Kremlin, au prétexte de “protéger notre nation du mondialisme massif”, explique avoir “procédé à la conservation de la souveraineté de notre monnaie[…]” (le rouble russe).

    Bien heureusement, des techniques existent pour contourner cette censure. Tout comme pour les pays ayant tendance à bloquer l’accès à certains sites web (la chine, la Corée du Nord, l’Inde…), un internaute averti peut déjouer ce bridage assez simplement en faisant usage d’un service VPN. La navigation de ce dernier se verra alors entièrement cryptée, son adresse IP masquée, et l’accès aux sites web débloqués.
    Un VPN permet de déjouer les restrictions géographiques d’Internet quel que soit l’endroit où on se connecte. Le marché de ce genre de services s’est constamment développé, et une multitude de comparatif VPN sont apparus au fil des années afin d’aider les internautes à trouver un moyen d’échapper à la censure.

    Nul doute qu’avec de tels engins, les internautes russes puissent accéder à leur portefeuille Bitcoin, mais il n’en reste pas moins que bloquer les sites web traitant de cette monnaie virtuelle n’aie pas été la meilleure mesure prise par Moscou, loin de là.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.