Selon un rapport, les distributeurs de bitcoins (BTC) pourraient favoriser le trafic d'êtres humains aux États-Unis