L'activité criminelle ne représente plus que 0.15% des transactions en cryptos