Binance vise toujours le Royaume-Uni, malgré l’hostilité des régulateurs locaux