Selon JPMorgan, les institutionnels délaissent l’or au profit du Bitcoin (BTC)