Des nouvelles preuves affirment que l’ICO réalisée par EOS aurait été manipulée