Pourquoi le NFT « Doge » vient-il d’être séparé en 17 milliards de tokens ERC-20 ?

  • -

  • -

    Bonjour,

    mon cerveau a bugué 😃 mais idée sublime … surtout avec le doge 😃 … GG … j’adore le concept 😃

    Marcel955 1 Reply
  • -

    Le premier puzzle NFT de 17 milliards de pièce ^^

    Herc 1 Reply
  • -

    Qu’est ce qui se passe si je perds un DOG ??

    Il va manquer une pièce au puzzle !! 🤔

  • -

    @R-A-T-bits En quoi est-ce une idée sublime, d’après toi ?

    R.A.T-bits 1 Reply
  • -

    @Marcel955

    Il a rendu “fongible” un token non fongible, en utilisant la blockchain ether (actuellement la N°1 des NFT) le tout avec le meme du dogecoin 😃 et troll ultime: personne n’a le NFT 😃 … c’est un triple troll c’est excellent…ben il aurai voulu trollé qu’il aurai pas pu faire mieux 😃
    l’idée est bonne (mais pas nouvelle en vrai): on peu tokenisé une entreprise, un bien immobilier etc … alors pk pas un bien unique comme un NFT? c’est bien vu srx fallait y pensé… je trouve l’idée excellente …

    Marcel955 1 Reply
  • -

    @R-A-T-bits Ils vont se prendre la SEC en puissance dans la tronche, surtout. C’est à mon avis la pire idée qu’ils pouvaient avoir, de quoi donner facilement aux régulateurs - notamment américain - un prétexte pour entrer de force dans le marché. En vendant à la découpe un bien initialement acheté pour sa qualité non-fongible, ils admettraient qu’ils possèdent en fait des titres (securities).

    La cryptosphère joue sur une ambiguïté qui jusqu’ici emmerdait les tribunaux et le régulateur américains : un NFT représenterait la propriété (représentation of ownership) non-fongible d’un bien, comme un certificat de propriété pour un tableau : la valeur de ce certificat unique ne change pas en fonction des actions d’un tiers ou d’un propriétaire. Par contre, en découpant et en vendant une version tokénisée du NFT, PleasrDAO admet indirectement qu’ils ont acheté et veulent revendre des investment contracts, fongibles et dont la valeur augmente en lien avec l’action d’un tiers ou d’un propriétaire, le tout, donc à fins spéculatives. Et là, c’est parti pour l’entrée en scène de la SEC, des lois sur les securities et des tribunaux.

    Je pense qu’il fallait bien que ça arrive mais que ça va aider les régulateurs “boomers” à généraliser bêtement et produire des textes qui vont tous nous faire chier, à terme.