Cryptomonnaies : le gouverneur de la Banque de France alerte sur l’« urgence »

  • -

  • -

    C’est parti… D’abord on crache dessus, on humilie, on ricane et quand ça commence à être pris au sérieux, on essaie de faire peur en oubliant de préciser qu’on a soi-même merdé. Les banques centrales auraient pu prendre la mesure des technologies qui évoluent depuis dix ans dans le monde des cryptomonnaies mais non…

    Du coup, maintenant, c’est la panique : on va réguler par la peur, l’ignorance et par les coups de putes, en s’appuyant sur les banques (c’est déjà en place en mode discrimination à l’IBAN et refus de virement et demandes abusives de justificatifs en prenant la lutte contre le terrorisme ou le blanchiment comme prétexte) et l’Administration (qui a déjà démontré ne rien avoir compris aux cryptomonnaies quand on voit le mode d’imposition et le bordel que sont les formulaires à remplir) et la presse généraliste (qui montre déjà qu’elle ne comprend rien).

    On va à mon avis vers une bataille intéressante où les États, les banques centrales et les banques commerciales/privées vont s’organiser en cartel contre le particulier en lui proposant des monnaies numériques faussement révolutionnaires et totalement centralisées. Je parie sur les fausses cryptomonnaies proposées par les banques, en mode écran de fumée marketing. Des banques qui ne sont pas capables d’accepter un virement SEPA vers N26 aujourd’hui et qui couvrent le blanchiment, l’évasion et l’optimisation fiscales depuis des années.

    Je parie également sur de l’hypocrisie avec des banques et des États qui vont tenter de se goinfrer sur les vraies cryptomonnaies en organisant - comme le font déjà les fonds d’investissement “baleine” - eux-mêmes le pump&dump via FUD et FOMO.

    waza 1 Reply
  • -