Selon la Société Générale, la place du Bitcoin dans un portefeuille « demeure très contestée »