« Dans un an, le monde aura oublié la blockchain »