D'ici 2022, une cryptomonnaie permettra d'établir les bases d'un revenu universel digital lié aux données personnelles